World Academy W

Forum RPG sur le dating game d'Hetalia (Gakuen Hetalia)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Jeu 22 Sep - 12:17

« Viens là que je te noie »




ID Card
Un peu d'infos, bah ouais je suis pas John Doe ! *bus*

    # Nom : Doe Braginski
    # Prénom : John Ivan
    # Âge : Unknown
    # Pays : Russie
    # Continent: Russ– Europe
    # Sexualité : Allez savoir.


My Country
Ma personne sous toutes les coutures...

    # Caractère :
    « La Russie est un rébus, enveloppé d'un mystère, au sein d'une énigme. »
    Winston Churchill
    Comment avoir peur d'Ivan ? C'est un enfant si adorable. Oh certes, il peut effrayer à première vue, avec son immense stature, mais son petit sourire ne tardera pas à abolir cette peur. Puis, n'oubliez pas non plus sa petite voix douce, tellement rassurante. Ivan, c'est un bisounours. Deux mètres de haut, et toujours une voix de fillette, ça a de quoi rassurer en effet. Il est mignon Ivan, il fait toujours tout pour arranger les gens. Alors vous pouvez le jalouser oui, c'est un ange. Ne cherchez pas plus loin.

    Bon, maintenant on va monter le son. Ivan n'a pas une voix douce. Elle est horriblement mielleuse. Et les arrangements qu'il vous propose, c'est d'aller vous noyer/bruler/tuer à coups de bouteille de vodka – rayez la mention inutile – qui ne sont évidemment rien d'autre que des propositions tout à fait altruistes. C'est que, dans sa grande mansuétude voyez, il vous tuera même si ça lui en coûte – des sous, parlons peu, parlons bien ; les sentiments n'ont rien à voir avec ça – et c'est ça qui fait de lui un amour de Russe.
    Cependant, tout ce qui a été dit plus haut n'est pas entièrement faux. Ivan est un très grand enfant. Il suffit de regarder son comportement pour s'en apercevoir. Tout n'est que "jeu". Seulement, il en est resté au stade où les jeux sont ceux on l'on arrache les ailes des mouches pour voir si elles peuvent encore voler par la suite. Lui, il s'amuse à faire ça avec ses "petits camarades". Allons, n'ayez pas peur.
    Mais ne pensez pas non plus que c'est un garçon mignon. La seule chose qu'il veut, c'est vous enterrer vivant.
    Ajoutez à cela une possessivité maladive qui le rend tellement attachant. Oh, Ivan n'a absolument rien de matérialiste. Les objets sont faits pour être cassés sur la tête des autres. Les autres, en revanche, s'ils partent, c'est légèrement plus problématique. Ivan déteste la solitude et gardera quiconque a été à ses côtés. Évidemment la manière forte semble toujours la meilleure. Il abaissera et violentera à la fois physiquement et moralement celui qui tente de passer le cap et de s'en aller. D'où le fait qu'il soit "attachant". Il l'est tellement, voyez, que vous ne pouvez pas le quitter. Même si vous essayez, ça ne servira à rien. Russie est comme un aimant, sauf qu'au lieu de vous attirer par le magnétisme il vous retient par la force. Son égoïsme naturel ajoute encore à ce trait de caractère, Russie ne supporte pas de voir l'un des "siens" avec une autre personne, qu'il déteste bien souvent. Il a trop tendance à considérer que les gens sont à lui et que personne d'autre ne devrait y toucher.
    Ivan déteste la solitude ; elle lui donne l'impression d'être glacé de part en part. Et malgré tout ce que vous pourrez penser, Russie hait le froid, il complote contre l'Hiver, il se monte contre le gel. Allez donc lui expliquer que la neige, c'est tellement blanc que c'en est joli. Il ne vous écoutera pas, de toute façon. Parce que de toute manière, il est borné comme un ours blanc transgénique. S'il dit "blanc", peu importe ce que vous lui raconterez, ce sera blanc. Oh, il n'est pas stupide, loin de là. Il sait bien qu'il lui arrive d'avoir tort, mais ne l'admettra jamais, il a bien trop de fierté pour cela – et avoir tort, c'est être faible. Même alors qu'on lui prouve par A+B que ce qu'il avance est faux, il trouvera toujours un moyen détourné de vous faire dire qu'il a raison (ou qu'il est cruellement de mauvaise foi). Ledit moyen peut aussi bien être la raison que la brutalité, ne gageons rien.
    N'oublions pas non plus que notre très cher Russe est terriblement rancunier. Il vous fera payer au centuple une simple erreur de parcours. Il foncera tête baissée dans un piège s'il lui donne l'occasion de vous taper dessus. Qu'importe le piège, d'ailleurs. Si jamais vous le lui avez tendu pour un pari, méfiez-vous, les frais d'hôpital couvriront – et de loin – vos gains. Il n'écoutera pas, peu importe vos raisons. Si vous lui donnez l'opportunité de vous battre à mort, il le fera, et le sourire aux lèvres. Et même si vous ne lui avez, pour ainsi dire, rien fait, et qu'il veut frapper, il trouvera le moyen de vous incriminer – il va parfois chercher loin, alors à moins d'être un Saint, vous n'échapperez jamais à son Inquisition orthodoxe. Incriminer ses sœurs ? N'essayez même pas. Ukraine et Biélorussie sont le trésor d'Ivan, si jamais vous posez ne serait-ce qu'un doigt sur elle il vous castrera à mains nues ou vous empalera. Il aime ça empaler, Ivan. C'est pour ça qu'il arrive régulièrement à sortir un petit rire qui sonne comme un "kol kol kol". Quoi, vous ne saviez pas ? "Kol" est la déformation du verbe "empaler" en russe. Voyez ? encore une preuve de sa sainteté et de sa choupinitude.
    L'effrayer ? Vous pouvez toujours aller chercher loin. La seule chose/personne qui l'effraie, c'est sa cadette, Bélarus. Ah, si elle est dans les parages, vous pouvez être surs que vous ne le verrez pas – il préfère, et de loin, rester enfermé dans un placard pendant deux jours plutôt que d'avoir à se retrouver face à face avec sa sœur. Sa technique de défense ultime quand elle a réussi à dégommer la porte du placard ? Le lancer de Lituanie. Tant qu'à faire, s'il peut se rendre utile, le Balte, Ivan en profitera tant qu'il pourra.
    Et pourtant, Ivan a tout de même des bons côtés. Ivan aime les tournesols, parce que les tournesols suivent le soleil et ne le lâchent jamais. Il est protecteur (peut-être un peu trop, mais chuut), bon chrétien (orthodoxe, faut pas pousser), et, malgré tout ce que l'on peut croire, monsieur est fidèle et a des principes. Oui, le viol, c'est mal. Non, on ne met pas de collier à un Letton, ça coûte trop cher. Oui, il faut avoir une raison pour taper sur quelqu'un.
    Mais rien ne dit que la raison ne peut pas être bancale.

    # Physique :
    « La tragédie russe a ceci de spécifique que d'abord elle suscite le rire, ensuite l'horreur, et enfin une indifférence obtuse. »
    Alexandre Zinoviev
    La première chose remarquable chez Ivan, c'est qu'il est horriblement grand. Il mesure facilement 2m de haut (2m04 si je me souviens bien, mais honnêtement j'ai la flemme d'aller regarder!), et n'est pas un modèle fin de chez Longchamps. Non, Ivan a une bouille de gamin et reste légèrement enrobé, comme un Russe quoi. C'est à cause de la vodka. Ça vous vivifie le corps et l'esprit – heureusement que le froid est là pour faire partir le surplus sinon on aurait un Russie obèse!
    Non, il n'a pas le nez rouge à cause de la vodka. Ce sont des balivernes, tout ça. En revanche, si l'on remonte son arbre phylogénétique, on pourrait peut-être lui trouver un lien de parenté avec Cyrano de Bergerac, via le caractère homologue à l'état dérivé du grand nez. Oui, le nez d'Ivan, il est remarquable. C'est chez les personnes comme lui que l'expression "ça se voit comme le nez au milieu de la figure" prend tout son sens. Et cet adorable grand nez – dont certains rient, tssk! – se trouve pourtant diminué par des yeux violets perçant de sous la frange blonde de notre grand russe.
    Car oui, Ivan est blond. Oubliés, les stéréotypes du crétin. Vous n'aurez sans doute pas l'occasion de les vérifier avant qu'il ne vous étripe. Evitez de le taquiner, c'est mauvais pour la santé – mais après tout, si vous voulez vous y risquer, c'est votre vie, débrouillez-vous!
    Vous le trouvez mignon ? C'est à vos risques et périls.

    En somme, Ivan est un très grand et beau jeune russe blond aux yeux violets, au nez proportionnel à sa taille, et à la coupe de cheveux pas plus originale que ça. Faut être honnête, c'est pas Ivan qui a inventé la mode. Certes, chacun a ses défauts. Néanmoins, il aurait pu un peu se casser la tête... ou les cheveux. Mais bon, nous ne sommes pas là pour discréditer pendant des heures la coupe de cheveux d'Ivan. C'est pas si terrible, au fond, juste horriblement banal. De toute façon, il n'a pas besoin de ses cheveux pour impressionner, alors bon...
    A première vue, cet assemblage d'états inaptes à se rencontrer dans le corps d'Ivan pourraient vous faire rire. A première vue seulement. Il suffira ensuite de vous rendre compte à quel point cet assemblage est mesquin pour en trembler. Certains le font encore rien qu'à sentir son odeur à trois kilomètres à la ronde (d'autres se mettent à lui courir après en sentant la même odeur, mais fichtre, ils sont une minorité effarante).

    Côté vestimentaire, maintenant. On a vu pire.
    Sérieux.
    Bon, d'accord. Ivan, c'est pas une référence en la matière. Mais que voulez-vous ! Quand on vit là où il vit, on pense pratique avant de penser esthétique ! on, décidément, non, on ne met PAS de mini-jupe dans un pays où il fait -40 toute l'année (d'accord, j'exagère peut-être un peu) à moins de vouloir se geler les miches et devenir un bonhomme de neige. Un bon verre de vodka et c'est bon quoi, vous avez le nez assez rouge pour jouer au Père Noël. Et d'autant que je sache, le Père Noël, il est en Finlande, pas en Russie.
    Ivan porte souvent un long manteau qui lui tombe au niveau des genoux. Si jamais un autre pays l'enfile, sans doute qu'il trainerait par terre, mais à lui, ça lui va. Beige, le manteau. Un manteau de coco. Et quand il doit mettre autre chose, ben... il met autre chose. Pour pas avoir froid (ça pourrait le rendre stérile). Il reste assez simple, un pantalon, un T-Shirt, son manteau et basta.
    La seule chose qu'il refuse d'enlever, c'est son écharpe. Touchez à son écharpe et il vous pèlera comme une orange. C'est un cadeau de sa grande sœur, alors il y tient comme à la prunelle de ses yeux. On touche pas ! Même lorsqu'il fait 40 à l'ombre, osef. On n'enlève pas l'écharpe. Même si c'est pas poli quand on est en cours, osef. On n'enlève pas l'écharpe.
    Vous avez compris le principe. Au final, quand on voit l'écharpe, on comprend vite que si on ne s'approche pas trop près/on ne fait pas de gestes brusques, on ne risque pas grand-chose. Place à l'indifférence.

    Enfin, dernier point mais pas des moindres : son tuyau. Oui, Ivan se balade avec un tuyau de plomberie. Pourquoi ? Pour taper, bien évidemment. Et de beaucoup on le soupçonne d'y planquer des réserves de riz... On ne sait jamais, si les OGMs américains venaient à détruire toute forme de nourriture...

    # Mon pays & son histoire :

    « Il me parait évident qu'il y a nombre de Russie, et j'en arrive à me demander s'il y a plusieurs Histoires russes. »
    Cynthia Whittaker

    Turcs, Mongols, Suédois. Baltes, Polonais, Slaves.
    La Russie est un pays qui a évolué au rythme de ses conquêtes autant en tant que pays conquis qu'en tant que pays conquérant. Car oui, ce qu'il faut savoir en premier lieu, c'est que la Russie n'a pas toujours été ce grand pays qui gouverne tous ceux alentours (exceptés quelques uns qui réussissent à se sortir d'affaire tous seuls et qui sont donc passés au travers du filet slave). Non non, bien au contraire. Figurez-vous qu'au début, c'est bien Russie qui était en bas de l'échelle sociale. Ça a influé sur son comportement à venir, vous dites ?
    Vous avez sans doute raison.

    Alors bon. Que faire dans ce cas-là ? Quoi, vous avez déjà deviné ?
    Non, au Diable les chronologies barbantes qui font penser à un pavé d'historien. Puisqu'un pays évolue au travers de ses relations, on va parler un peu de... relationnel, même qu'ça va être un relationnel chronologique.

    Ere Glaciaire
    ...Bon, ça fait peut-être un peu loin. On va mettre tout ça en avance rapide.

    Ukraine ; la grande soeur pleurnicharde à poitrine bruyante
    Biélorussie ; la cadette un peu trop collante
    Suède ; le grand gars qui fait peur

    début IXème – 1226
    Ukraine, le premier pays a avoir conquis la Russie. A vrai dire, on pourrait même dire que l'Ukraine a créé la Russie. Ne dit-on pas que tous les Russes viennent de Kiev ?.... Ou plutôt, tous les "Rus'" viennent de Kiev. Mais nous n'en sommes pas encore là. Au neuvième siècle, l'Ukraine "crée" la Russie. Great. Mais voilà, la Russie, elle est bien vite conquise par d'autres Nations et échappe à l'autorité maternelle/fraternelle. Entre les Cimmériens, les Scythes, les Sarmates et les Alains, la Russie n'a pas vraiment le temps de pouvoir même être considérée comme une Nation à part entière. Harponnée de droite à gauche par diverses tribus nomades, elle ne pourra pas vraiment "obtenir" d'identité réelle. Puis c'est au tour des Goths de la prendre sous leur contrôle (la Suède actuelle). Un pays froid et dur pour une jeune "Nation" encore en formation. Russie restera chez le grand, l'impressionnant, l'imeeeeense Suède pendant un long moment, avant d'être harponné par un certain Mongol de chez qui il "s'enfuit" bien vite pour se retrouver... dans l'Empire Ottoman (on fait pas pire), jusqu'en 862, date à laquelle la "Rus' de Kiev" voit le jour. La Rus' de Kiev, c'est quoi ? C'est la grande maison slave qui regroupe la Russie actuelle, la Biélorussie actuelle et l'Ukraine actuelle. Les deux petites Nations, dirigées par l'Ukraine, n'ont pas vraiment à se plaindre : nourriture, eau, vêtements, elles ont tout ce qu'il leur faut, parce qu'Ukraine, c'est juste LA grande soeur. Elle est grave trop top. Et le premier qui dit le contraire, il se prend un coup de tuyau – même si les tuyaux existaient pas encore, à l'époque.

    Mongolie ; l'horrible type aux manières rustres, celui qui permet à petit de devenir grand
    1226 – 1558
    Et voilà que la Russie repasse entre les mains de l'autre Mongol. Ce type, il est vicieux, et il garde Russie sous son contrôle pendant un bon moment (genre, trois siècles). Il ne s'en occupe pas vraiment mais il lui pique toute sa bouffe (quand on vous le dit, qu'il est mauvais!). Bref. L'invasion tartaro-mongole, ça n'a pas été de la rigolade en Russie. Elles sont passées, les époques où les peuples russes faisaient des bonshommes de neige. Les Russes sont soit massacrés, soit réduits en esclavage. Vous avez entendu parler du grand Genkis Khan ? Beh, c'est son petit fils, le khan Batou, qui fout le dawa chez les populations slaves à l'Est (oui, parce qu'à l'Ouest, il y a d'autres emmerdes, mais on en reparlera plus tard...). Alors, vous pensez toujours que la Russie n'a été qu'un pays de bons enfoirés qui se sont amusés à torturer les autres peuples ?.... Bah, vous pouvez vous dire que la Mongolie s'est montrée être un modèle exemplaire dans ce domaine.
    Ce sera en 1462, avec l'arrivée au pouvoir, du grand Ivan III (admirez un peu un nom aussi beau, vous y êtes obligés!) qui fout les Mongols dehors à grands coups de balais, que les Russes seront débarrassés de l'oppresseur. Ivan III prend en 1485 le titre de "souverain de toutes les Rus'", brave petit chou qui désire montrer un peu au beau peuple que oui, la Russie est de retour, et non, elle ne se laissera plus emmerder par des enquiquineurs de l'Est (enfin, presque plus!). S'ensuivit Vassili III qui continua d'étendre le territoire, et surtout, Ivan IV dit "le terrible" (piètre traduction française mais nous nous y ferons ! c'est un peu plus effrayant que "le magnifique") qui se fit appeler "tsar" en référence au Caesar de l'Empire Romain. Ouep, c'est à cause de lui si les profs d'histoire font des erreurs dans leur cours et si les bouquins d'histoire sont mal annotés. Ivan le Terrible se considèrera comme le premier et unique héritier de Vladimir (qui rappelons-le, fut le premier souverain de Kiev'). Plus rien ne s'oppose à l'élongation de la Russie vers l'Est.

    Pologne ; le blondin aux airs débiles
    Lituanie ; le tout petit qui se prend pour un grand
    Suède ; ce grand qui ne fait plus peur mais à qui on aimerait bien ravager les lunettes
    Autriche, Prusse ; de bons alliés, tant qu'à faire, mais pas des saints
    Chine ; pousse-toi du chemin l'asiat, tu gênes

    1558 – 1725
    Oui, mais.
    A présent nous allons parler des problèmes "Ouest" de la Russie. Parce que oui, figurez-vous que pendant que l'autre Mongol s'approprie ses gens à l'Est, y a comme qui dirait un polonais et un lituanien qui s'amusent à semer à la zizanie à l'Ouest (par exemple en s'octroyant le droit d'enlever sa Natalia et recruter partiellement Ukraine, en plus de lui piquer son territoire). Un beau bordel, vous me direz ? Et vous aurez totalement raison. Invasion de poneys mongols à l'Est, invasions de poneys croisés à l'Ouest, bref, c'est un bien beau harem (on change un peu de termes, voyons!) qui siège en Terre du Milieu en Russie, et tout ça parce que Chuck Norris a perdu son anneau et ça parce que les ptits couillons, ils ne savaient pas encore qu'il y allait y avoir représailles. Ben oui, quand on sait qu'on va souffrir le martyr pendant des siècles, version puissance 10, tout ça parce qu'on squatte le territoire pendant, quoi, un, deux siècles peut-être, on évite de se la ramener. Mais ça c'est un truc que les polaks et les futurs lietovibros ont pas capté apparemment, parce que lorsque Mongolie se taille en 1558, eux ils s'amusent à faire un pacte avec Suède pour s'opposer à Russie, garder leur territoire et lui scalper l'accès à la mer Baltique. Evidemment, à cette époque-là, Russie, encore tout petit tout mini, se fait pitoyablement écraser.
    Bon, on oublie et on passe à autre chose. Oui, MAIS ! Figurez-vous que l'autre Polak, il en a jamais assez. Alors oui il envoie ses troupes en Russie alors que c'est déjà à moitié la zizanie avec les Cosaques en 1605. Et tant qu'à faire, les polonais, ils marchent sur Moscou en 1609, ils font du tsar un otage, et dans le kremlin en plus. Et puis quoi ? Ah, oui, on est bien obligé de concéder le trône au prince de Pologne, Vladislas. Mais on réussit à le foutre dehors en 1613. Vous devez sûrement avoir entendu parler de la dynastie des Romanov ? Dites-vous que le tout premier Romanov, Michel Ier de Russie, fut élu juste après. Et oui, la même famille est restée sur le trône jusqu'en 1917. Oui, je sais. Ca se voit bien qu'on n'est pas en France. Son père devient (en plus) en 1619 le Patriarche de Moscou (pour ceux qui ne le savent pas, le Patriarche a une place toute aussi importante que le souverain, alors avoir main mise sur les deux postes, c'est plutôt un atout).
    La Russie fait la "paix" avec la Pologne en 1634 (ouais, on y croit trop), à défaut d'avoir regagné ses terres. Evidemment, le polak ne s'en est pas tenu à ça, parce que bon, on lui donne un doigt il prend le bras, ce qui a valu un bonne petite révolte cosaque, associée à une révolte ukrainienne contre l'oppression sociale et religieuse polonaise (dixit wiki) en 1648.
    En 1654, l'Ukraine passe sous protectorat russe, ce qui engendre une nouvelle guerre russo-polonaise. En 1667, l'Ukraine est divisée entre les deux.
    Notons juste qu'en 1667, le patriarche Nikon (oui, comme l'appareil photo) remet en place le culte russe, c'est à dire que l'Eglise orthodoxe russe se conforme à l'Eglise orthodoxe grecque. Cette "remise à niveau" provoque un schisme et entraine la persécutions de certains russes appelés les "vieux croyants", qui refusent de suivre le mouvement.
    Au milieu du XVIIème, la Russie connait un arrêt dans sa progression vers l'Est, causé par la présence de... la Chine. Ben oui, les Chinois n'ont pas vraiment aimé qu'ils commencent à empiéter sur leur territoire. Alors bon, une petite guerre, et on fait la paix en 1689, avec possibilité de commerce et plus de droit sur l'Amour (et après on dit que Russie a un cœur de pierre ! C'est normal, c'est Chine qui le lui a piqué! )
    Le dernier personnage notable de cette époque, c'est Pierre le Grand. Important, pourquoi ? Parce que vous allez pouvoir prendre la tête à vos profs d'histoire. Oui, parce que Pierre le Grand, il a décrété qu'il n'était pas un "tsar" mais l'"Empereur de toutes les Russies". A partir de lui et jusqu'à Nicolas II, les dirigeants de la Russie sont des "Empereurs" et pas des "tsars" (donc ça signifie aussi que le premier qui me sort le terme tsar en RP pour des empereurs, j'le bouffe).

    Empire Ottoman ; crétin indéniable
    Pologne ; le crétin qui s'est fait avoir par des jupons (vengeance !)
    Ukraine ; ainée qui n'a toujours pas arrangé son problème de discrétion
    Biélorussie ; cadette toujours aussi collante

    1725 – environ 1800
    Alors là, on arrive à un moment fabuleux de l'histoire russe. On va même faire une pause, tiens. Ouais, parce qu'on arrive à... Catherine II. Pour ceux qui ne le savent pas, Catherine II, c'était une grande femme. C'est aussi elle qui va marquer la reprise en main de la Russie, ou plutôt sa véritable vocation, qui est évidemment d'avoir tout le monde sous son contrôle (bref, on arrive à l'époque que vous connaissez tous : les Russes sont des méchants, les autres sont de pauvres petits assiégés inoffensifs qui hurlent au désespoir).
    Oui parce que déjà, Catherine, elle a poussé les Ottomans à se retrancher. Ça, c'est pas rien.
    Ensuite, elle a quand même fait annexer la Pologne et tous les territoires qu'il lui avait piqués. C'est pas rien non plus. Quant à savoir comment.. ha! L'autre, il s'est fait avoir par ses jupons ! Faut le raconter parce que c'est trop HI-LA-RANT. Vous voyez, la Catherine, elle fricotait un peu du côté polonais, alors les polonais, ils ont bêtement cru que la Russie allait pas lancer d'offensive quoi... Ben tiens. Une petite Sainte Alliance avec l'Autriche et la Prusse et hop, on achève la Pologne, et hop, on se récupère Varsovie, vite fait bien fait.
    En 1772, non seulement la Pologne était en partie à lui, mais en plus il avait récupéré ses deux frangines. Il était tout aussi content de les revoir, l'une comme l'autre, même s'il s'est montré bien moins expressif avec l'une qu'avec l'autre.... Devinez laquelle. Indice : placard.
    Le détroit de Béring et l'Alaska sont découverts (oui, l'Alaska était un territoire russe... auparavant) et tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, sauf du côté des opprimés, qui ne doivent certainement pas être du même avis.
    On voit pendant cette période quelques Allemands (les Allemands de la Volga) qui viennent bosser, et un enthousiasme évident pour la France. Les philosophes des Lumières, la Révolution française, tout ça, c'est tellement chic. Ah, et puis le fait que la Catherine voyait régulièrement Voltaire et Diderot devait jouer. Un peu du moins.

    France ; un autre jeune idiot qui craint le feu (mais qui a des idées brillantes)
    Suède III Le Retour !
    Finlande ; pas difficile à éduquer, un peu trop bavard
    Pologne ; ne se reconstruira JA-MAIS
    Royaume-Uni ; un peu trop hostile
    Bulgarie ; petite création personnelle
    Serbie, Roumanie ; n'oubliez pas que vous me devez votre indépendance

    environ 1800 – environ 1860
    Abordons maintenant l'histoire... du grand héros français, Napoléon. Figurez-vous que le ptit Corse, il s'amuse bien à remonter toute l'Europe, jusqu'en Russie. A l'époque, la France était une grande Nation et vainc la Russie. Alexandre Ier fait un pacte avec la France, qui durera 5 ans, et en profite pour attaquer la Suède (et c'est une VICTOIRE pour le Russe!!! Applaudissons tous ! ) et récupérer le territoire finlandais. Jusque là, le Corse, il n'a connu aucune défaite. Et devinez qui l'arrête en premier ? Oui, les Russes, parce que l'autre là, il lui prend des idées de retourner marcher sur la grande ville moscovite. Les ruskovs brûlent Moscou (facile, la pierre à cette époque ne courait pas les rues, toutes les habitations étaient faites de bois et donc aisément inflammables) après avoir brûlé au fur et à mesure tous les villages par lesquels les français sont passés. Ainsi donc, vous avez : français affamés pas préparés au froid + offensive russe = retraite des français. Ils se sont barrés jusqu'à Bérézina où ils ont eu... des soucis de péage. Mais ça ne nous concerne pas, voyez, Bérézina, c'est pas en Russie mais en Biélorussie mes chous. Les Russes néanmoins, ne s'arrêteront pas à Bérézina et pourchasseront l'armée française jusqu'à Paris (et c'est de cette époque que date notre appellation "bistrot", pour un bar. Si vous voulez plus d'explications, je me ferais un plaisir de vous les donner ~)
    Notons tout de même qu'à ce jour, Napoléon est adulé en Russie. Quant à savoir pourquoi, ça...
    Evidemment, vous vous doutez bien que comme ils sont les héros, nos petits Russes voient un peu plus loin que le bout de leur nez pour la répartition de l'Europe post-napoléonienne. Plus on a, mieux c'est. La Russie s'oppose corps et âme à la reconstruction de l'état polonais (dans ta trooooonche /o) et participe avec la même ardeur à la répression des soulèvement contre les monarchies en Europe de l'Est (en allant foutre son énorme nez dans les affaires hongroises par exemple...)
    La Russie conquiert le "Sud" et s'étend de plus en plus. En 1801, la Géorgie la rejoint volontairement. Elle annexera ensuite de nombreux pays du Moyen-Orient et Proche-Orient (l'Azerbaïdjan par exemple, oui, ce pays qui a gagné l'Eurovision alors qu'il n'est pas dans l'Europe). En 1825, des petits rigolos (les décembristes), s'amusent à demander une réforme de la monarchie. Bizarrement, leur révolte ne connaît pas de résultats. En 1831, c'est au tour de la Pologne de se rebeller, évidemment sans résultats non plus.
    Vu que l'Empire Ottoman s'écroule, c'est la guéguerre qui est déclarée entre les grandes puissances européennes, et notamment entre la Russie et le Royaume-Uni. C'est que, voyez-vous, la Russie récupère un peu les morceaux de l'Empire qui tombent, et le Royaume-Uni aimerait bien avoir sa part. A cause de lui la Russie perdra certains territoires, et finira par piquer ceux qui restent à l'Empire Ottoman. La Russie crée dans les Balkans un royaume de Bulgarie, et l'hostilité des Britt se retrouve entre plus aigrie par l'indépendance qu'elle accordera à la Serbie et la Roumanie, gagnant ainsi la reconnaissance des Ottomans. Si vous connaissez vos classiques, vous pourrez remarquer que c'est également à cette époque que la littérature russe a pris son essor (Tolstoï, Gogol, Tourgueniev...).
    En 1861, Tolstoï arrive à la fin de ses peines, et la Russie se met à la page avec l'abolition du servage.

    Les pays du Sud ; sont à moi. kol kol kol
    France ; un riche allié
    Japon ; petit mais coriace

    1847 – 1914

    Pendant tout ça, la colonisation des pays d'Asie mineure se poursuit ; c'est ainsi que la Russie s'approprie le territoire kazakh (1847) puis ouzbek (1876). L'Empire russe arrive ainsi aux portes de l'Inde, ce qui ne plait pas à ravir à l'Angleterre. On appellera toute cette période de haine réciproque le "Grand Jeu" (jusqu'en 1907).
    La Pologne essaie encore de se soulever en 1863, et devinez quoi ? ça n'aboutit à rien.
    Après l'ascension au trône d'Alexandre III en 1881, de nombreuses réformes reviennent à leur état initial. Il sera également l'investigateur d'une alliance Franco-russe grâce à laquelle la Russie pourra s'industrialiser, et ce, en empruntant de l'argent à la France (pour le financement du Transsibérien qui permettra aux anciens serfs d'aller s'installer tout autour du pays par exemple).
    La Russie continue de s'étendre et créer des alliances, mais elle se heurte en Chine et en Corée au Japon. Elle a le malheur de sous-estimer ce dernier, ce qui lui vaudra une défaite totale en 1905 à Tsushima.
    Cette défaite créé des troubles intérieurs. Nicolas II est obligé de faire des concessions avec le peuple pour éviter les conflits intraétatiques. Une assemblée (douma) élue est dotée de pouvoirs législatifs, mais elle s'oppose "trop" au régime et finit par être remplacée par une assemblée de députés.


    Allemagne et Autriche-Hongrie ; retournez sur vos terres et foutes la paix à MA Serbie !
    Allemagne ; la paix est faite mais tu as bien trop pris...
    France, Royaume-Uni, Etats-Unis, Japon ; de grands rêveurs
    Les Alliés ; Amis provisoire
    L'Axe ; à éliminer

    1914 – 1945

    La Première Guerre Mondiale fut un fiasco intégral. La Russie déclare la guerre à l'Allemagne et à l'Autriche-Hongrie pour venir en aide à la Serbie. Les Russes déclenchent une offensive en Pologne mais connaissent une défaite totale face aux Allemands et doivent se replier, abandonnant ainsi le pays producteur de vodka non originelle. En 1917, la Révolution russe éclate, causant assez de troubles intérieurs pour que la Russie se détache du mouvement mondial. La Russie devient une démocratie ; le gouvernement provisoire, bien que tentant d'altérer les mauvaises tendances au sein du pays, tente de tenir leurs engagements envers les alliés des russes. Cette tendance connaît une impopularité totale et le parti bolchevik en profite grandement pour mettre à feu le Palais d'Hiver le 8 novembre 1917. Cet évènement sera nommé la Révolution d'Octobre. La Russie signe ensuite la paix avec l'Allemagne (traité de Brest-Litovsk) en lui concédant la Pologne, l'Ukraine, la Biélorussie, les pays baltes et la Finlande. de nombreuses concessions mais elle ne peut maintenir à la fois l'intérieur et l'extérieur du pays.
    La Seconde Guerre Mondiale opposera la Russie à l'Allemagne et au Japon principalement. Elle saignera l'URSS qui sera le pays le plus touché par la guerre (plus de 20 millions de morts). En revanche, elle reprendra les territoires perdus, et gagnera l'Allemagne de l'Est. Elle n'aura pas d'accès sur la mer comme elle en rêvait, mais l'URSS sera présente dans la majeure partie de l'Europe de l'Est.

    Etats-Unis ; l'Ennemi
    Les pays de l'URSS ; à moi
    Les autres ; potentiels ennemis

    1945 – 1991

    La fin de la Seconde Guerre Mondiale marquera également le début de la Guerre Froide. La Russie s'opposera pendant une cinquantaine d'années aux Etats-Unis, leurs deux modèles étant purement contradictoire. La course à l'armement, au développement, et la mise en avant des "bienfaits" du modèle seront primés pendant toutes ces années. Durant cette période la Russie aura sous son aile de nombreux pays d'Europe de l'Est, qu'elle ne lâchera pas jusqu'à l'effondrement du mur de Berlin en 1989. Sitôt après, l'URSS se disloque peu à peu et la Russie doit abandonner la lutte contre le capitalisme.

    ...Le monde entier...
    1991 – de nos jours
    Love is all. ♥
    La Russie fait partie intégrante de nombreuses organisations mondiales, et bien qu'elle ait été longtemps dénigrée, elle reprend sa splendeur d'antan.





Behind the screen
Hey toi ! Oui toi derrière l'écran ! Dis nous en plus sur toi.

    # Surnom : Léti
    # Âge : 17 ans
    # Pays : France
    # Niveau de RP : Excellent, et grave *regarde ses chevilles qui enflent* bon, je pense
    # Comment as-tu connu le forum : Je le connaissais déjà, l'ai quitté par manque de temps et on m'a gentiment convié à revenir pour aller foutre la merde avec le Ruskov'.
    Allez, un petit indice:
    ' Le "on" est une déformation de l'Homme inférieur.
    Or Lituanie est un homme inférieur.
    Donc Lituanie est "on" '
    SYLLOGIIIIIIIIIIIIIIIIIISME (et en plus il n'est pas absurde! toc! /o)
    # Un commentaire ? : Become one with Russia ♥
    Désolée, j'ai beaucoup abrégé sur la fin (WW et GF) mais je commençais à en avoir relativement marre et tout le monde connaît cette partie de l'histoire russe ; il n'y a pas grand-chose à vous apprendre dessus en somme. x)

    # Code de validation : (Bah oui, il faut bien vérifier que tu as lu le règlement petit malin ! =P) [Vu par le Yaourt - Code à revoir](genre, vous auriez pu trouver mieux comme code quoi... Vodka par exemple. C'est très bien, vodka.)







Dernière édition par Ivan Braginski le Dim 16 Oct - 6:39, édité 47 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Jeu 22 Sep - 12:20

Rebienvenue à toi alors.

Bonne chance pour la suite, le code n'est pas le bon, renvoit le moi par MP.

EDIT : Code juste après MP

_________________


Dernière édition par Luben Levski le Jeu 22 Sep - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raivis Galante
Vibro-Admin
Vibro-Admin
avatar

Messages : 391
Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 22
Localisation : Avec Toris et Eduard

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Jeu 22 Sep - 13:01

AH MON DIEU L'AVATAR

re (?) bienvenue alors ~ :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Ven 23 Sep - 10:44

* L’attrape par l'écharpe* IVAAAAAAAAAAAAAAAAN VIENT ON DOIT SE MARIER MARIER MARIER

Bref Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Sam 24 Sep - 3:33

*va s'enfermer dans un placard*

Merci. Je tâcherai de finir ma fiche au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Kirkland

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 12/06/2011
Age : 21
Localisation : Retourne-toi, pour voir ?

Country Paper
Pays / autre:

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Sam 24 Sep - 4:41

    HOMONDIEU
    HIIIIIIII !!!
    Trop chouuuuuuuuuuuuuuuuuuu T_T ♥
    Bref, bienvenue, j'aime beaucoup le début de ta fiche 8D ~
    Bonne chance pour la suite.

    RUSSSSSSSSSSSSSSSIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAA ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenwë Saisons
Faiseur de Surnom attitré ♥
avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 13/05/2010
Age : 31
Localisation : France en Bretagne

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Sam 24 Sep - 6:03

Bienvenu parmi nous^^.
L'est trop chou ton avatar *o*

Elenwë
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zek Moskva Braginski

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 16/03/2010

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Jeu 29 Sep - 20:58

HOOOOO Papa est revenu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Sam 1 Oct - 3:06

Merci! :p

Ne me reste que l'Histoire! *relève ses manches... du fond du placard*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Dim 16 Oct - 6:40

Double-post du maaaaaaaaaaaaaaal.

Juste pour annoncer que j'ai fini ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Dim 16 Oct - 13:06

Validé sans problème.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   Dim 16 Oct - 13:26

Merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|   

Revenir en haut Aller en bas
 
BAC V option saut en parachute. Sans parachute. |complete|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ACHAT de PARACHUTE
» Saut du Noratlas
» TG 2.4 ❥ jour n°4 à 9h00 ❥ Parachute Ascensionnel
» le Muy 2009
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Academy W :: Administration :: I.D Card :: Fantômes-
Sauter vers: