World Academy W

Forum RPG sur le dating game d'Hetalia (Gakuen Hetalia)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Are you a monster ? [Serbie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Are you a monster ? [Serbie]   Sam 24 Sep - 8:03


La guerre avait fait rage dans les balkans et des nombreux dégâts étaient à déplorer, Serbie son voisin s'était révélé comme un véritable monstre aux yeux de tous, et pour être franc il avait aussi craint pour sa sécurité et celle de son pays.
Aujourd'hui la guerre venait de se terminer et son voisin de toujours avait été mis hors d'état de nuir, pourtant malgré tout Luben restait inquiet comme si quelque chose le derangeait sans réellement savoir pourquoi, c'est pour cette raison qu'il avait décidé d'aller voir Serbie en cette fin de mois de Novembre alors que l'accord de Dayton venait d'être signé.
C'était donc avec une certaine inquiétude qu'il arrivait dans la capitale serbe, regardant défiler le sinistre paysage qui s'affichait à travers la fenêtre du taxi, il n'arrivait pas à croire que le serbe avait pu aller si loin dans cette folie.
La voiture se stoppa à l'adresse donnée, il paya donc le chauffeur et descendit de la voiture d'un geste lent, restant planté sur le territoire un certains moment à s'imaginer ce qu'il allait bien pouvoir dire en angoissant.
Pourquoi avait-il fallu qu'il vienne ici ? Sans doute parce qu'il savait que les autres nations essayeraient d'enfoncer encore plus Serbie maintenant, alors ressentait l'envie de ne pas le laisser seul, on ne pouvait savoir ce qu'il lui passerait par la tête dans un tel moment.

Bulgarie approcha de la porte levant le bras pour frapper contre la porte, un sentiment de peur inexpliqué se faisait sentir dans l'ensemble de son corps qui l'empêchait de tocquer contre une simple planche en bois qui permettait de rentrer dans cette maison, une simple planche qui le séparait ce lui qu'il voyait comme un ami précieux.
Oui c'était son ami ça il le savait parfaitement, mais cet ami avait vraiment fait des choses horribles, et c'était sans doute ça qui le bloquait et qui l'empêchait de frapper. Luben laissa son bras tomber le long de son corps, fixant en face de lui la porte, sentant sa main trembler.
Il poussa un long soupire et se donna une bonne claque mentale, lui Bulgarie, avoir peur ? Jamais de la vie ! Alors tant pis pour la politesseil tourna la poignet pour entrer, et à sa grande surprise la maison était ouverte.
Il entra donc en prennant le soin de fermer derrière lui, partant à la recherche de Serbie, pas vraiment rassuré pour le coup.

- Serbie ? T'es là ? C'est Luben... Je t'ai apporté un gâteau...

Oui c'était peut-être déplace de lui apporter ça dans un tel moment, mais il fallait bien qu'il lui remonte le moral malgré tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Stojanović


avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Quelque part. T'as qu'à chercher.

Country Paper
Pays / autre:

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Ven 7 Oct - 12:30

Après tout ce qui venait de se passer, c'était encore étrange de pouvoir croire qu'un coeur battait sous le torse de Serbie. Pourtant, c'était le cas. Comment un être avec un coeur pouvait avoir fait tout cela ? C'était une question qu'encore, on ne pouvait pas résoudre à moins de bien connaître le cerveau des humains. Il savait que tout ce qu'il avait pu faire avait fait souffrir un tas de gens. Il le savait, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait être rongé par le poids des regrets. Viktor n'était pas le genre d'homme à avoir des regrets. Ce qui était fait était fait, un point c'est tout. S'arrêter aux regrets, c'était perdre son temps. Il avait parfois des remords lorsqu'il ne faisait pas certains trucs et c'était ce qui aurait pu arriver s'il n'avait pas fait ce qu'il avait fait. Nous disons que le poids des regrets est bien lourd, mais dans la tête du serbe révolté, le poids des remords l'était bien plus. Dans la vie, si on ne s'exprimait pas, on n'arrivait à rien. Et surtout, on n'arrivait jamais à rien si on n'agissait pas. En tout cas... Il avait peut-être passé pour un sans coeur, mais cela changeait quoi ? C'était sa réputation depuis un moment déjà. On ne change pas si facilement une réputation. C'était bien plus simple de la faire couler que de la ramener à la surface. On le savait bien, Serbie prenait toujours l'option la plus simple. Par exemple, faire la guerre au lieu de converser. Aux yeux de tous, enfin de ceux qui l'entouraient, il savait faire qu'une chose : Se battre.

Viktor était faible d'esprit. Ce n'était pas un secret. Si faible que sa seule initiative d'après guerre avait été de fuir. De fuir les journaux et tout cela. Il avait beau ne pas se soucier de la souffrance des gens, mais il ne se foutait pas de son ego. Il avait beau être égocentrique, mais cet ego était, disons, très très fragile. La critique suffisait à le faire craquer. À le frustrer et avec ce qui s'était passé, il valait mieux éviter de craquer. Cette initiative de rester enfermé chez lui aurait pu être pris comme une bonne prise d'initiative pour éviter de semer encore le trouble, mais non. C'était beaucoup plus lâche. C'était la fuite. L'isolement. La preuve de sa lâcheté. Présentement, il ne faisait rien d'autre que de fixer ses mains légèrement tremblantes. Il ne savait pas vraiment pourquoi elles tremblaient, mais il ne pouvait pas vraiment les contrôler. Ceci devait être, sans aucun doute, causé par la fatigue... Mais pas de la fatigue normale. Un peu comme une forme de lassitude. Quelque chose qui ne changeait pas qu'en dormant. Un truc qui passerait certainement quelques jours, voire semaines, après les évènements qui venaient de se produire. Inhumains seraient ceux qui s'en seraient sortis sans séquelles mentales ou physiques. Même pour quelqu'un comme Serbie, la guerre c'était tellement troublant. Ce n'était pas quelque chose qui devrait exister, mais l'instinct de survie était fait ainsi. Mal fait, pour certains.

À cet instant, Serbie aurait voulu être seul, même si inconsciemment, un peu, voire beaucoup, de compagnie lui aurait fait le plus grand bien. C'était bien beau vouloir s'isoler, mais ce qu'on appelait "êtres humains" étaient des êtres de relation qui avaient absolument besoin de la présence d'autrui pour évoluer. Viktor n'avait pas conscience de ces faits. C'était pour ça, qu'actuellement, il ne voulait faire appel à personne, même s'il sentait depuis une bonne demie heure les larmes lui venir aux yeux. Un homme ne devait pas pleurer, même si cela lui permettrait d'évacuer la pression. C'étaient les femmes qui pleuraient et non pas les hommes.

Il croyait être seul, le Serbe. Il le croyait vraiment. Il croyait surtout avoir pris la peine de verrouiller sa porte... Depuis maintenant quelques secondes, il n'était plus seul. Ce à quoi il ne s'attendait pas. Il entendait la voix de Bulgarie résonner dans sa tête. Le genre de résonnement que l'on ressentait lorsqu'on avait mal à la tête, un truc désagréable. Non pas que la voix du Bulgare était désagréable, loin de là... Viktor songea un instant. Il se demandait pourquoi Luben était venu le voir... C'était limite s'il avait envie de lui dire de retourner chez lui, parce qu'il n'avait pas envie qu'il le voie dans cet état. Tremblant, sur le point de pleurer. La honte pour le Serbe qui se tenait toujours droit et fièrement. Il mit un temps à répondre.

"Tu ...fais quoi ici ?" dit le brun qui n'avait entendu que la première partie des dires du Bulgare.

S'il avait mis un temps à répondre, il en avait mis encore plus à se lever pour aller voir l'homme qui se tenait à l'entrée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Dim 23 Oct - 2:12

Pas de réponse, l'endroit était encore plus lugubre de cette façon, on se sentait comme dans une maison hantée, Bulgarie se préparaît presque à entendre un cris résonner d'une minute à l'autre. C'était pas l'envie de fuir qui lui manquait à cet instant, commençant à douter qu'il soit parfaitement au bon endroit, mais une voix se fit entendre qui lui laissa un frisson des plus froid qu'il avait pu avoir dans sa vie, heureusement qu'il avait à reconnaître qu'elle appartenait à Serbie sinon il aurait juré que ce lieu était possédé par un esprit qui ne voulait pas de présence.
En parlant de fantôme il se retient d'hurler de peur en voyant Serbie arriver dans l'entrée, tellement pâle qu'il aurait juré voir un revenant, son imagination lui jouait trop de tours pour l'instant pour espérer pouvoir correctement se calmer.

Sans un mot il observa Viktor, observant dans quel état pitoyable il se trouvait, du moins si c'était bien lui, car Luben ne se souvenait pas l'avoir vu si tremblant et sur le point de pleurer.
L'image de Serbie toujours supérieur, qui ne se laissait faire par personne, qui enfonçait les gens quand il avait l'occasion venait en quelques secondes voler en éclats. Cet être qu'il avait devant lui était l'exacte opposé du Viktor qu'il connaissait, ça en faisait mal au coeur de le voir ainsi, Bulgarie se mordit la langue voir si ce n'était pas juste un mauvais rêve qu'il avait devant les yeux, mais non tout ceci était bien réel.

- Qu'est-ce que je fais là ? Juste curieux de voir dans quel état pitoyable tu peux bien être mon pauvre Serbie.

Il ricannait en disant ceci, pourtant il était loin d'avoir envie de rire, son côté "je suis mieux que vous tous" avait pris le dessus dans une situation des plus délicates, se répétant mentalement de se la fermer royalement vu dans quel état se trouvait l'autre nation.
Luben arrêta de rire et posa le paquet où se trouvait le gâteau sur un meuble à côté, fixant par la suite droit dans les yeux Serbie, regrettant amèrement de lui avoir rit ainsi au nez, parfois il se trouvait vraiment comme un idiot de première catégorie. Doucement il approcha du brun et le pris dans ses bras pour le serrer le plus possible, c'était le moment de faire tomber le masque.

- Je m'inquiétais pour toi qu'est-ce que tu crois idiot...?

Il avait eu tellement peur ces derniers temps, peur que la guerre s'étende sur son territoire, peur qu'on puisse pas arrêter ce massacre, peur de se battre contre un ami, peur de voir tomber cet ami, mais surtout la peur que Serbie disparaisse...
Le Bulgare n'était pas près de lâcher le Serbe, sans penser un seul instant à la réaction que pouvait avoir ce dernier, une partie de lui était soulagée de pouvoir le serrer ainsi dans ses bras tant dis que l'autre restait dans la peur face à ce que le brun avait été capable de faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Stojanović


avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Quelque part. T'as qu'à chercher.

Country Paper
Pays / autre:

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Dim 23 Oct - 10:57

Viktor avait complètement envie de se gifler. L'idée d'avoir l'air si faible devant celui, qui en étant un de ses meilleurs amis, était aussi celui que le Serbe essayait toujours, tant bien que mal, de surpasser. Un peu comme un enfant qui s'obstine à débattre avec un autre que son père est plus fort que le sien, mais au lieu de vanter un membre de sa famille, il vantait son pays. Il faisait dans le « Mon pays est mieux que le tient ! » Il ne pouvait pas avoir l'air faible, voire impuissant, face à lui. C'était honteux. Sans le montrer, Serbie avait complètement envie de creuser un trou dans le sol telle une autruche le ferait, mais au lieu d'y cacher uniquement sa tête, il se cacherait en entier. Ceci serait un acte de lâcheté, mais il s'en foutait un peu. Mieux valait ça que de voir un regard victorieux venant des yeux de l'homme qui se tenait dans son entrée. En même temps, faire l'autruche n'aurait pu qu'éclater son si grand ego en dix mille morceaux, certes recollable, mais toujours fragile.

L'homme à l'ego brimée tenta de se tenir le plus droit possible. La tête haute, les épaules droites, accompagné de son habituel sourire goguenard. Il arrivait à faire toute cela, mais le sourire ne venait pas. Il avait beau avoir l'air fier, mais son sourire gâchait tout l'effet. En fait, il n'avait même pas l'ombre d'un sourire sur son visage... Comme si les ordres envoyés par le cerveau du brun n'étaient pas complètement respectés. Peu après, c'était le reste de son corps qui abandonnait sa fausse fierté du moment. La tête baissée et les épaules basses, il ne pouvait pas vraiment s'empêcher de fixer le sol. D'ailleurs, il faudrait penser à changer le tapis, il était un peu terne... Le seul avantage qu'il trouvait à baisser les yeux était de ne plus devoir regarder son visiteur en face. Certes il pourrait regarder un mur ou ailleurs, plus subtilement, mais il n'y avait pas pensé.

Le jeune homme se massa délicatement le front en entendant le Bulgare passer sa remarque arrogante. Le pire était qu'il ne pouvait pas lui reprocher d'être arrogant, puisque lui-même l'était tout autant. Il ne trouvait même pas l'envie de lui répondre quoi que ce soit de pas très sympathique ou de sarcastique. Il se contenta d'un simple soupir qui voulait tout dire. Il était quasiment sûr que Bulgarie était venu pour le narguer. Ceci n'aurait pas été étonnant de la part de son ami, même si ceci aurait été relativement méchant. Certes, largement moins pire que tout ce que le Serbe avait fait précédemment, mais cela n'était pas très gentil pareil. Histoire de ne pas paraître soumis aux moqueries de Bulgarie, il leva la tête et le regarda. Son regard semblait légèrement dire « Tes dires ne m'atteindront pas ». C'était plutôt un mensonge, une forteresse trop simple à détruire. Une forteresse aussi fragile qu'une plume. Avec n'importe qui, malgré sa fragilité, cette forteresse pourrait survivre, mais pas avec Bulgarie. Le Bulgare qui se tenait face à lui était bien une des rares personnes, voir la seule, qui serait capable de briser cette forteresse avec des simples mots. Ceci était loin de plaire à Serbie qui était sûr qu'il serait capable d'être supérieur à tous...

Viktor détourna sans hésiter le regard lorsque le Bulgare s'était mis à le fixer dans les yeux. Il n'avait jamais aimé être fixé de la sorte. Ceci l'intimidait. Comme il regardait vers le mur à sa droite, ile ne remarqua pas tout de suite que le brun s'avançait vers lui avant de le prendre dans ses bras. Sur le coup de la surprise, Serbie n'arrivait pas à dire quoi que ce soit. C'était très rare que quelqu'un venait lui faire un câlin. Peut-être qu'il n'avait pas la tête de quelqu'un à qui on donne un câlin sans hésiter. Il voulait le repousser, mais il n'en avait ni la force ni le coeur. Il passa, sans vraiment le vouloir, ses bras autour du Bulgare et sa tête sur son épaule, heureux que quelqu'un s'inquiète pour lui. Donc, malgré son envie de le repousser, il s'agrippa. Serbie était un paradoxe.

-Merci... Mais tu devrais pas t'inquiéter pour quelqu'un comme moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Mar 1 Nov - 8:03

Luben eu un frisson sur l'ensemble de la colonne vertébrale quand les bras de Serbie l'entourait, alors qu'il pouvait sentir le souffle chaud contre son cou alors que l'autre nation avait posée sa tête sur son épaule, il n'avait pas vraiment l'habitude de ce genre de contact en réalité ou même de contact tout court. Le fait que l'autre brun s'aggripait en plus à lui le dérangeait dans un sens, il avait envie de le pousser loin de lui, qu'il arrête de le toucher ainsi même si c'était lui qui avait initié à la base le contact. Il n'avait rien de quelqu'un de câlin, de doux ou même sympathique, bien au contraire, il était plus du genre à frapper les gens, les soumettre selon sa volonter.

Bulgarie se concentra pour ne pas crier qu'on le lâche, il devait rester supérieur quoiqu'il arrive et garder la tête froide, allant jusqu'à frotter le dos de son ami pour se prouver à lui même qu'il pouvait le faire. Après tout il ne craignait rien ni personne, et peut-être même que dans son esprit tordu il s'attendait à avoir une compensation pour son geste, profiter de la situation pour en tirer partie, le Serbe était affaiblie et c'était le moment parfait pour lui soutirer quelque chose. Il devait juste trouver quoi, après tout il sortait juste de guerre donc il allait avoir des problèmes d'argent, de justice, et autres, pas vraiment facile dans ce cas là.

Le souffle dans son cou continuait vraiment à le déranger, Luben préféra rompre cette embrassade amicale avant que Viktor remarque qu'il pouvait avoir une certaine rougeur au niveau des joues, s'écarta d'un pas de distance de sécurité, et puis après tout Serbie restait un criminel de guerre qui pouvait lui sauter à la gorge à n'importe quel moment. Oui là il virait légérement parano, mais avec le temps il avait appris à se méfier plutôt que donner confiance, lui même il ne se ferait pas confiance. Il sourit comme il pouvait, sans trop montrer son anxiété, regardant légérement autour voir si il n'y avait pas d'arme cachée.

- Oui je m'inquiète pour toi, c'est pour ça que j'ai apporté quelque chose à manger, tu es trop démoralisé...

Il leva le bras pour reprendre la boîte qu'il avait posé plus tôt, pour ensuite la tendre à Serbie, se voulant bienveillant envers l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Stojanović


avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 27/02/2010
Localisation : Quelque part. T'as qu'à chercher.

Country Paper
Pays / autre:

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Mer 9 Nov - 18:03

Serbie n’était pas surprit que le Bulgare le lâche ainsi. Loin de là, il s’y attendait fortement, ce n’était pas dans la nature du territoire voisin de faire des câlins aux gens. Viktor était quasiment sûr que Bulgarie entretenait une relation malsaine avec un quelconque bâton, vu son habitude à s’en servir pour taper les gens, dont lui. D’où le fait que le serbe en était venu à la conclusion que Bulgarie était peut-être… Un peu asocial. En même temps, Viktor préférait recevoir des coups de bâton de la part du brun que des câlins. Non, pas parce qu’il était masochiste (Même si dans le fond on le sait tous qu’il l’est… ), mais plutôt parce que ceci lui offrait la possibilité de baffer en retour. Et pas que le Bulgare. Serbie, étant aussi la proie de temps à autres de coup de poêles purement Hongrois, mais il ne s’abaisserait pas à frapper une fille. On ne s’en prend jamais à plus faible –tenant compte que le serbe considérait les femmes comme inférieures aux hommes- que soit, il n’y a pas de fierté à en tirer. Peut-être avait-il une tête qui donnait envie de frapper ? Qui sait !

Se rendant compte, bien lentement, de sa position de faiblesse bien évidente, Serbie recula de quelques pas et se redressa le plus droit possible. Aussi droit que l’on aurait pu croire qu’il avait avalé un manche à balais. C’était une forte droiture. Une position de secours. Il avait honte de se montrer si faible face à un grand ami qui était en même temps, un grand rival. Il lança un petit sourire forcé en direction du Bulgare. On dit que c’est derrière les masques que les, Hommes –avec un grand H- cachaient leur vrai visage. Leur véritable « eux », passant par toutes les émotions, qu’elles soient stables ou de passage. L’être humain avait beau avoir des centaines de masques à porter d’esprit, il aura toujours un véritable visage. Qui aura beau être caché, mais qui sera un jour dévoilé. Par fatalité. Parce que les choses ne peuvent rester cachées éternellement, peu importe leur essence. Pour l’instant, le « masque » que portait Serbie pour cacher sa faiblesse n’était par sur le point de se casser. Si cela arrivait, son éternel égo en prendrait un coup d’enfer, déjà qu’il venait de se fissurer lorsqu’il s’était agrippé au Bulgare, l’air d’être dépendant de ses moindres faits et gestes. Serbie était dépendant de personne et il avait l’intention de le rester, indépendant.

Viktor observa légèrement Bulgarie. Il haussa un sourcil en le voyant regarder autour… Peut-être avait-il peur ? Au lieu d’être fier de voir que quelqu’un avait peut-être peur de lui, ne serait-ce qu’un peu, il ressentait plutôt un étrange dégoût amer. Le truc, c’était que Serbie adorait qu’on le craigne, mais en temps de guerre. Maintenant que la paix était plus ou moins revenue, ça le dérangeait qu’on le craigne. Il adorait être admiré, cependant la crainte et l’admiration ne se mariaient pas du tout. Il ne fallait pas confondre cela avec sa soif de supériorité qui était quasiment toujours présente… Serbie roula des yeux.

-Ah ?


Il prit la boîte et la regarda un instant avant de l’ouvrir pour voir ce qui s’y trouvait…

-Je crois pas pouvoir le manger seul…Tu veux qu’on partage ? demanda-t-il en laissant apparaître un petit sourire sincère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luben Levski
Admin au bâton
Admin au bâton
avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   Lun 26 Déc - 3:42

- Non je t'ordonne de le manger en entier, seul comme un grand, et je te surveille

Bulgarie manger un gâteau ? Non ce n'était pas vraiment son style, et il n'avait pas spécialement l'envie d'en manger même si le sourire était encourageant dans un sens pour l'instant le bulgare se voulait un brin autoritaire, voulant paraître sûr de lui malgré le fait qu'il ne soit nullement bien à l'aise ici, même si la présence de Serbie le rassurait dans un sens. Un ami d'aussi longue date ne pouvait lui faire du mal, enfin du moins c'est ce qu'il espérait car il était vrai que cette théorie n'avait pas toujours été exacte, mais pour l'instant il faisait fasse à un être qui paraissait bien inoffensif.

Le sourire que l'autre nation lui affichait lui faisait dire qu'il restait celui qui avait connu, une sorte de conquérant qui se révélait au bon cœur du moment qu'on veuille bien s'agenouiller devant lui, et à bien regarder lui aussi avait un caractère assez identique en voulant soif de pouvoir.
C'était peut-être dans cette optique qu'il gardait toujours sur lui un bâton, prêt à se défendre en frappant quiconque s'opposerait à lui ou oserait lui faire du mal, mais pour l'instant il ne voyait pas l'utilité de l'utiliser vu dans quel état se trouvait Serbie. Il se contenta de lui rendre son sourire bienveillant, en revanche il allait vraiment le surveiller, parole de bulgare !

- Ce n'est pas dans mes habitudes de prendre soin des autres comme tu le sais, mais tu devrais quand même te reposer, tu as une mine affreuse.

Dans d'autres circonstances, mais surtout avec d'autres personnes, ceci aurait été une parfaite moquerie que d'annoncer ceci, il aurait tout fait pour rabaisser au plus son interlocuteur. Mais voilà, il ne voulait pas faire du mal à son voisin, loin de là, il était vraiment inquiet lorsqu'il disait ceci, sans savoir pourquoi il ressentait ceci à son égard.

Peut-être qu'il souhaitait qu'on fasse autant pour lui si il avait été dans son cas, c'était vraiment horrible de se retrouver seul surtout pour quelqu'un qui avait un caractère comme eux, car ils étaient autoritaire et voulaient l'attention sur lui.
Il décida de prendre une décision dès lors, il allait prendre soin de l'autre nation jusqu'à ce que ça aille mieux et que le moral soit de nouveau là, autant supporter tout ceci à deux que dans son coin à broyer du noir. Le brun retira son manteau, le jetant négligemment sur le porte-manteau, affichant l'un de ses plus beaux sourires.

- Tu vas avoir la chance d'avoir la compagnie de Bulgarie, et je t'autorise même à me demander ce que tu veux.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Are you a monster ? [Serbie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you a monster ? [Serbie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» C'est fou ça, tu Googles "Serbie forum", et tu tombes ... ici ! Welcome Home ! o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Academy W :: Continents :: Europe :: Autres Pays-
Sauter vers: